Euh, Google, ce n’est pas comme ça qu’on écrit l’arabe


J’apprends l’arabe depuis quelques années, après qu’une de mes précédentes startups ait eu une grande équipe de développeurs en Égypte. Même si je ne suis qu’un novice, j’ai remarqué quelque chose de vraiment bizarre dans le discours d’ouverture d’aujourd’hui à Google I/O : un tas de langues sur la diapositive sont… fausses ?

Le texte en arabe dit « langue soudanaise », mais est écrit dans le mauvais sens et avec une écriture qui fait lever un sourcil ou deux aux arabophones. Swiss Herman (généralement écrit comme « Schweizerdeutsch ») est écrit dans ce qui semble être un accent local essayant d’imiter un accent (un peu comme si vous écrivez « qu’est-ce que c’est que tout ça » pour essayer d’imiter un accent canadien – vous pouvez, mais il n’est généralement pas ce qui se fait), et un tas d’autres langues en écriture non latine sont brouillées au-delà de toute reconnaissance : l’ourdou

On ne sait pas si l’équipe de Google Translate essayait d’être intelligente et de montrer des connaissances locales ici, mais quoi qu’il en soit, mettre l’une de ces traductions dans Google Translate donne des traductions plus correctes que ce qui s’est retrouvé sur la diapositive du PDG de Google, Sundar Pichai, d’une manière ou d’une autre.

Rami dit bien :

Google Translate est sans aucun doute un outil puissant pour comprendre l’essentiel d’un article ou de quelques mots, mais il est assez bizarre de voir une multitude d’erreurs sur une seule diapositive.

Si vous voulez voir le moment dans la présentation de Google IO pour une excellente action linguistique époustouflante, YouTube est là pour vous.





#Euh #Google #nest #pas #comme #ça #quon #écrit #larabe #TechCrunch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.