Les licenciements technologiques n’arrivent pas aux entreprises, ils arrivent aux gens


Bonjour et bienvenue à Equity, un podcast sur l’activité des startups, où nous déballons les chiffres et les nuances derrière les gros titres.

Il s’agit de notre émission du mercredi, où nous nous concentrons sur un seul sujet, réfléchissons à une question et déballons le reste. Cette semaine, Natasha et Alexandre demandé: Que signifie la dernière vague de licenciements pour les travailleurs de la technologie ?

La question vient après la récente chronique Startups Weekly de Natasha, « La grande démission, rencontrez la grande réinitialisation ». Dans l’article, qui comprenait un tour d’horizon des récents licenciements technologiques, elle a exploré l’idée du coup de fouet cervical des employés et pourquoi ce moment de recul est différent de ce que nous avons vu en mars 2020.

L’objectif de l’épisode était d’humaniser les licenciements technologiques que nous avons vus se répercuter sur l’écosystème des startups, des grands noms comme Cameo, On Deck et Robinhood aux plateformes B2B comme Workrise et Thrasio. Comme le note notre article de la semaine dernière, le fil conducteur entre la plupart de ces licenciements, selon les fondateurs, est qu’il y a eu un changement sur le marché et qu’un sérieux pivot dans les affaires est nécessaire. Un pivot, c’est-à-dire qui nuit aux employés qui ont construit votre produit après une forte demande.

Faites-nous savoir comment nous avons fait?

Si vous ou un ami avez récemment été licencié, donnez un pourboire à Natasha Mascarenhas ou Alex Wilhelm sur Twitter @nmasc_ et @alex.

L’équité baisse tous les lundis à 7 h PT et les mercredis et vendredis à 6 h PT, alors abonnez-vous à nous sur Podcast Apple, Couvert, Spotify et tous les moulages.





#Les #licenciements #technologiques #narrivent #pas #aux #entreprises #ils #arrivent #aux #gens #TechCrunch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.