Le Royaume-Uni fait appel à Virgin Orbit pour lancer les premiers satellites depuis son propre sol cet été


Le Royaume-Uni a une industrie spatiale petite mais en croissance, le nombre d’organisations liées à l’espace augmentant en moyenne de 21 % chaque année depuis 2012, mais il manque un élément clé : les lancements. Il n’y a pas eu de lancements spatiaux depuis le sol britannique, mais cela est sur le point de changer.

Le Royaume-Uni a annoncé Prometheus-2, une mission du ministère de la Défense qui verra le lancement de deux cubesats depuis Spaceport Cornwall à Newquay cet été. Les satellites testeront des instruments GPS et d’imagerie qui permettront « un système de communication spatiale plus collaboratif et connecté avec nos alliés », selon le communiqué de presse. Ces alliés incluent le US National Reconnaissance Office, avec qui le ministère britannique de la Défense est en partenariat dans le cadre de la mission.

Le ministère de la Défense a choisi Virgin Orbit, qui fait partie du groupe Virgin de Richard Branson et société sœur de l’opérateur de tourisme spatial Virgin Galactic, comme système de lancement de la mission Prometheus-2. Ce sera la première fois que la société spatiale basée à Long Beach se lancera à l’étranger – elle a déjà lancé trois missions orbitales réussies depuis le port aérien et spatial de Mojave en Californie.

Virgin Orbit propose un système de lancement horizontal, c’est-à-dire qu’il lance sa fusée LauncherOne dans les airs depuis le ventre d’un Boeing 747 modifié nommé Cosmic Girl. (Oui, cela signifie techniquement que le lancement se fera depuis l’espace aérien britannique plutôt que depuis le sol britannique, mais bon, au moins, l’avion décolle toujours du sol.)

Le gouvernement britannique espère que Prometheus-2 annoncera une nouvelle ère spatiale pour le pays. « Ces satellites mettent en valeur les atouts du Royaume-Uni dans la conception et la construction de satellites », a déclaré Ian Annett, directeur général adjoint de l’Agence spatiale britannique, dans le communiqué de presse. « Pouvoir lancer pour la première fois depuis le Royaume-Uni et à travers l’Europe stimulera davantage notre industrie des satellites, créera des emplois hautement qualifiés dans tout le pays et concrétisera une ambition clé de la stratégie spatiale nationale. »



#RoyaumeUni #fait #appel #Virgin #Orbit #pour #lancer #les #premiers #satellites #depuis #son #propre #sol #cet #été #TechCrunch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.